La laine de mouton : une isolation naturelle efficace en mal de notoriété

La France dispose aujourd’hui d’un important cheptel ovin qui est à l’origine d’une matière première inépuisable, renouvelable et locale : la laine de mouton .

Très utilisée dans l’industrie textile, la laine de mouton est aussi une fibre isolante intéressante de part ses qualités naturelles certaines. Pourtant cette ressource reste assez peu utilisée et une bonne partie de la production est détruite chaque année, faute de débouchés.

Avec un lambda variant entre 0,038 et 0,042 W/m.k et une fibre très hygrophile, la laine de mouton se révèle un bon isolant thermique, capable d’améliorer la qualité de l’air.

Si la densité reste son principal défaut, en particulier pour le confort d’été, il est possible de l’associer à un isolant plus dense type laine ou fibre de bois pour l’isolation de parois largement exposées au soleil.

Pour parfaire votre isolation, et comme pour tout isolant, l’utilisation d’un frein-vapeur augmentera son efficacité et assurera une étanchéité à l’air.

Présenté sous forme de rouleau ou en vrac, la laine de mouton est un isolant polyvalent qui permet toutes sortes d’applications :

  • Isolation des cloisons intérieures
  • Isolation des combles perdus
  • Isolation des toitures
  • Isolation des planchers intermédiaires
  • Isolation des dalles béton

 

Pour en savoir plus, découvrir :

> la laine de mouton en rouleau : aiguilletée (100%laine) ou thermoliée (15% de fibre polyester)

> la laine de mouton en vrac : à souffler ou à épandre manuellement.

 

2 réflexions au sujet de « La laine de mouton : une isolation naturelle efficace en mal de notoriété »

  1. Bonjour,

    est-ce possible d’isoler par l’extérieur avec de la laine de mouton ? Si oui, par quel procédé passer pour réaliser une ITE avec ce type d’isolant et sous quel forme le poser (rouleau, vrac) ?

    En vous remerciant par avance de votre réponse.

    • Oui, il est tout à fait possible de réaliser une ITE avec un isolant laine de mouton. La laine de mouton en rouleau semi-rigide est parfaitement adaptée à ce type de réalisation. L’isolant peut se placer entre bardage, pour ensuite être recouvert de panneaux pare-pluie en fibre de bois (par exemple), avant la pose sur tasseaux d’un bardage bois. Bien prévoir un soubassement en béton allégé (sur 20 cm) pour éviter tout contact de l’isolant avec le sol. Les tasseaux doivent permettre une lame d’air de 3 ou 4 cm.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *