Dans une salle de bain, une chambre ou bien même une pièce principale, le chauffage au sol offre de nombreux avantages. En plus de la sensation de confort qu’il procure, il peut en effet s’avérer rentable énergétiquement et efficace pour le chauffage d’une pièce. Nous allons vous présenter ici les deux types de planchers chauffants envisageables, leur intérêt ainsi que leurs étapes d’installation.

https://www.kenzai.fr/237-revetement-sol-mur

Électrique et hydraulique : les deux types de chauffage au sol

Le chauffage au sol hydraulique

Comme son nom l’indique, ce premier type de chauffage au sol fonctionne à l’hydraulique. Il s’agit donc de faire circuler de l’eau chaude en dessous du plancher afin de produire de la chaleur. Pour cela, il faut tout d’abord que l’eau soit chauffée par un système de chauffage central. C’est pourquoi le plancher chauffant hydraulique doit être raccordé à une chaudière ou une pompe à chaleur pour fonctionner. Le principal avantage de ce système est qu’il est particulièrement économe en énergie. Toutefois, il demande des travaux d’installation plus complexes qu’un chauffage électrique ainsi qu’un entretien régulier.

Le chauffage au sol électrique

Ce deuxième type de chauffage au sol est souvent privilégié en rénovation car il est plus simple à installer et à entretenir. Ici, le chauffage est directement alimenté via une source d’électricité. Il ne nécessite donc pas un raccordement au gaz naturel. Notez qu’il y a deux catégories de chauffage au sol fonctionnant à l’électricité : le plancher rayonnant électrique (ou PRE) et le plancher chauffant électrique à accumulation. Le principal inconvénient du chauffage au sol électrique est qu’il est plus énergivore qu’un chauffage au sol hydraulique. Il fera donc grimper votre consommation électrique mensuelle.

Est-ce que le chauffage au sol est vraiment intéressant ?

Les bonnes raisons d’installer un chauffage au sol

Autrefois peu recommandé à cause de ses effets néfastes sur la santé, le chauffage au sol a beaucoup évolué au fil des années pour devenir une technologie fiable, confortable et rentable. En effet, le chauffage au sol permet aujourd’hui de réguler la température d’une pièce de manière optimale et ajoute un gain de confort très appréciable en hiver. De plus, il donne également lieu à des économies d’énergie considérables par rapport à un chauffage classique. Certains modèles offrent d’ailleurs une solution 3 en 1 en garantissant à la fois le chauffage, l’isolation thermique et un plancher de qualité.

Les contraintes notables du chauffage au sol

Comme tout produit, le chauffage au sol a bien entendu quelques inconvénients. Il ne s’agit plus des gros défauts qu’on lui reprochait il y a quelques années, mais plutôt de contraintes techniques. Premièrement,les travaux d’installation sont assez complexes même pour un chauffage au sol électrique. Dans le cas d’une rénovation, cela implique un remplacement du sol dans son intégralité. De plus, l’installation d’un chauffage au sol représente un certain investissement qui ne sera rentabilisé que sur le long terme. Enfin, les planchers trop épais et certains types de revêtements comme la moquette sont peu adaptés à un chauffage au sol.

Quelles sont les étapes d’installation d’un chauffage au sol ?

L’installation d’un chauffage au sol hydraulique

La première étape pour la pose d’un chauffage au sol hydraulique est d’installer un collecteur, faisant office d’intermédiaire entre le plancher et la chaudière. Ensuite, il convient d’appliquer un isolant pour séparer les canalisations du sol de celles du mur. Les tubes destinés à faire circuler l’eau chaudesont ensuite installés en boucle ou en colimaçon de manière équitable sur toute la surface du sol. L’étape suivante est de raccorder ces tubes au collecteur et de mettre en marche l’installation pour vérifier son bon fonctionnement. Enfin, il suffira de terminer l’installation en posant la chape ainsi que le revêtement souhaité.

L’installation d’un chauffage au sol électrique

Les étapes d’installation d’un chauffage électrique sont un peu différentes de celles d’un chauffage hydraulique. En effet, il faudra commencer ici par l’isolation du sol en s’assurant au préalable qu’il soit bien en état. Suite à cela, un câble électrique est disposé en couronne ou en lacets sur la surface du sol. Une fois ce câble correctement installé, il ne reste plus qu’à couler la chape et à poser le revêtement. Comme vous pouvez le remarquer, l’installation est ici un peu plus simple que pour un chauffage au sol hydraulique. Cependant, il est vivement recommandé de la confier à un professionnel dans les deux cas.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.