Get Adobe Flash player

Les films d’étanchéité à l’air : le complément indispensable à une bonne isolation

Avec la nouvelle réglementation thermique (RT 2012), la perméabilité à l’air est devenue une préoccupation essentielle de la construction d’un bâti à faible consommation d’énergie. En effet, depuis le 1er Janvier 2013, la RT 2012 impose un niveau d’étanchéité à l’air exemplaire avec un taux de 0,6 m3/(h.m²) pour les maisons individuelles et un taux de 1 m3/(h.m²) pour les habitations collectives. Les infiltrations d’air sont souvent responsables d’une perte d’économie, de qualité de l’air et de confort au sein de l’habitat.

L’enjeu est donc d’obtenir une construction étanche à l’air afin de supprimer toute déperdition de chaleur (et par conséquent de réduire les besoins en chauffage) tout en assurant un renouvellement perpétuel de l’air afin de conserver un intérieur sain et de qualité.

L’« étanchéité à l’air », c’est quoi ?

L’ « imperméabilité à l’air » ou l’« étanchéité à l’air » d’une habitation définit la sensibilité de cette dernière vis-à-vis des infiltrations d’air parasites transitant par son enveloppe .

L’« étanchéité à l’air » est souvent confondue à tort avec :

les transferts de vapeur d’eau  : présents en permanence, ils sont le fruit de l’activité dans l’habitat : respiration humaine, végétale, animale, condensation due aux appareils électroménagers etc.

les ponts thermiques  : sont le résultats de défauts d’isolation d’une construction. Ils laissent passer l’air par des points d’entrées spécifiques tels que les toitures, plafonds ou planchers.

Il est important de bien identifier et comprendre ces trois phénomènes afin de choisir le produit qui apportera une réponse efficace et adaptée à votre problème.

 

Le frein-vapeur : une solution au problème d’étanchéité à l’air

Pour un habitat sain, les parois doivent être étanches à l’air mais pas à la vapeur d’eau. Ce ne sont donc pas des pare-vapeur (coefficient de résistance à la vapeur d’eau Sd*, trop élevé) qui empêchent l’habitat de respirer mais bien des frein-vapeur qu’il faudra utiliser.

Le frein-vapeur a pour rôle d’ éviter toute condensation d’humidité dans le mur . Dans cet objectif, il régule la quantité de vapeur d’eau transférée à travers la paroi entre l’hiver et l’été, pour lui permettre de s’évacuer vers l’extérieur.

Un frein-vapeur est une barrière au flux d’air transitant par les parois. Sa pose permet de réduire les déperditions de chaleur et d’ apporter un confort intérieur , tout en préservant les finitions et isolants des phénomènes de condensation.

Il est à noter que les performances (résistance thermique) annoncées par les fabricants d’isolants ont été calculées sur une paroi avec étanchéité à l’air. Il est donc conseillé de reproduire cette mise en œuvre pour atteindre ces performances.

*Coefficient qui caractérise la perméabilité d’un matériau à la vapeur d’eau (Sd = mµ x épaisseur).

 

Découvrir une gamme de films d’étanchéité à l’air

 

Téléchargez le guide ADEME pour professionnels « étanchéité à l’air pour les bâtiments » et visionnez les films associés.

Une réponse à Les films d’étanchéité à l’air : le complément indispensable à une bonne isolation

  • julien dit :

    article très intéressant, j’ai posé une membrane frein vapeur de type pro clima intello couplé à une très bonne isolation laine de verre et ouate de cellulose en plafond, le tout ventillé avec une vmc double flux le résultat est sans appel environ 100€ de chauffage par an!!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>